Parrainer des vignes : une alternative à l’achat d’un vignoble

Château de Pressac - Saint-Émilion Grand Cru Classé  - Tous Droits Réservés - Cuvée Privée

Château de Pressac - Saint-Émilion Grand Cru Classé - Tous Droits Réservés - Cuvée Privée

Si de nombreux amateurs de vin ont un jour rêvé d’avoir leur propre parcelle de vigne, acheter un vignoble en France n’est pas à la portée de tous. Beaucoup de célébrités ont sauté le pas, mais ce luxe reste réservé à un petit nombre. En effet, acheter des vignes n’est pas donné à tout le monde quand on sait que le moindre hectare en France coûte en moyenne près de 150 000 euros (et plusieurs millions sur les appellations les plus prisées !). Toutefois, il existe plusieurs alternatives à l’achat d’un vignoble, comme l’investissement via un GFV ou le parrainage de vignes.

I – Acheter un vignoble

a)    Un investissement en vogue

Château La Tour  - Bordeaux - Pauillac (Benjamin Zingg, Switzerland)

Château La Tour - Bordeaux - Pauillac (Benjamin Zingg, Switzerland)

Quel amateur de vin n’a jamais rêvé de voir un jour grandir ses propres vignes et déguster sa propre cuvée ? En effet, acheter un vignoble situé sur un beau terroir a le mérite d’allier l’utile - la rentabilité - à l’agréable. Les opérations les plus médiatisées ces dernières années ont d’ailleurs souvent été réalisées par des célébrités passionnées.

Grand amateur de vin, Gérard Depardieu s’est offert le Château de Tigné en Anjou, connu pour son vin blanc moelleux. Pierre Richard, grand connaisseur, a fait l’acquisition du Château Bel-Evêque en 1986, dont il constitue lui-même les assemblages. L’acteur affiche avec humour le slogan : « Bons, sans cinéma ! ». Côté chanson française, Francis Cabrel exploite avec son frère le Domaine du Boiron, un vignoble de 200 hectares à Agen. En Bourgogne, l’humoriste Régis Laspalès est propriétaire du Domaine Dubois à Nuits-Saint-Georges.

Pour les investisseurs étrangers, la France est une destination très prisée. De nombreuses célébrités ont jeté leur dévolu sur notre beau pays pour acheter un vignoble : il y a quelques années, Brad Pitt et Angelina Jolie s’étaient offerts les 50 hectares du Château de Miraval (Côtes-de-Provence) dans le Var, 100% bio. Une réussite, car la première cuvée du domaine figurait dans le top 100 du magazine Wine Spectator.

Il faut dire que l’achat d’un vignoble peut s’avérer être un excellent placement. En rachetant Château Latour à Pauillac pour 110 millions d’euros en 1993, François Pinault a fait une excellente affaire. Avec une valorisation actuelle autour de 10 fois son prix d’achat selon le magazine Capital, la plus-value serait aujourd’hui considérable !

b)    Un rêve partagé par beaucoup…mais le plus souvent inaccessible  

Malheureusement, si de nombreux amateurs de vin partagent le rêve d’acheter un vignoble, il reste la plupart du temps inaccessible. En 2017, le prix moyen de vignes AOP s’est élevé à 143 900€/ha selon la Safer.

Du côté de la Vallée du Rhône, comptez 120 000€ pour un hectare de vigne en Crozes-Hermitage. En Champagne, le moindre hectare de vigne est valorisé entre 1 et 1,5 million d’euros, suivant les sous-régions. Dans le Bordelais, les vignes à Pauillac valent aujourd’hui 2 millions d’euros !

Dans certaines régions les plus prestigieuses, le prix par hectare a récemment atteint des records. Prenons l’exemple de la Bourgogne où les milliardaires s’arrachent les plus belles propriétés, jusqu’à faire monter l’hectare à 33,3 millions d’euros en Côte de Nuits il y a quelques mois. La Famille Pinault y a fait l’acquisition des 7,5 hectares du domaine du Clos de Tart, à Morey-Saint-Denis, pour 250 millions d’euros.  

Bref, l’achat d’un vignoble en France ne reste aujourd’hui accessible qu’à un petit nombre.

II – Les alternatives à l’achat d’un vignoble  

Sans pousser votre passion jusqu’à l’achat d’un vignoble, il existe bien sûr des alternatives pour les amateurs de vin, comme l’investissement via un Groupement Foncier Viticole, ou le concept du parrainage de vignes.

a)    Investir dans un vignoble via un Groupement Foncier Viticole

Dans une logique d’investissement, certains acteurs en France proposent aux amateurs de vin de prendre une participation financière dans un vignoble. Ces organismes, appelés Groupements Fonciers Viticoles (GFV), ont pour objectif la propriété collective d'un domaine viticole. Dans ce cas, l’exploitation du domaine est confiée à un exploitant indépendant.

Dans le cadre d’un GFV, les investisseurs perçoivent chaque année les revenus provenant du fermage (loyers versés par l’exploitant au GFV) et bénéficient généralement d’avantages en nature (accès au tarif propriétaire sur les bouteilles produites).

Il existe plusieurs GFV en France, dont les plus connus sont GFV Patrimea ou encore GFV-enligne.com

À noter que, si nous ne parlons pas de plusieurs millions d’euros comme pour l’achat d’un vignoble, la participation à un GFV nécessite d’investir plusieurs milliers d’euros au minimum. Cette alternative à l’achat de vignes a donc tout de même un coût.

Par ailleurs, ce placement génère un rendement annuel assez faible (généralement entre 1,5 % et 3,5 % du capital souscrit) et constitue un actif peu liquide (les parts doivent être conservées pour une durée de 8 à 10 ans minimum). Il engendre également des frais importants et, si vous cherchez à éviter les formalités juridiques et administratives, le GFV n’est pas le plus adapté !

b)    Parrainer des vignes

Si vous êtes davantage dans une logique de plaisir et de flexibilité que de placement financier de long-terme, parrainer des vignes constitue une excellente alternative.

En quoi consiste le parrainage de vignes ? Le parrainage de vignes est l’attribution symbolique de plusieurs ceps de vigne dans un domaine, pendant une ou plusieurs années. L’objectif ? Découvrir l’envers de la bouteille en suivant ses pieds de vignes tout au long de l’année, rencontrer le vigneron, participer à des événements (dégustations, vendanges…) et recevoir à la fin de l’année le vin dont vous connaissez tous les secrets (parfois personnalisé à votre nom !).

Prenons l’exemple de Cuvée Privée, un concept permettant aux amateurs de vin de parrainer des vignes. L’amateur de vin choisit le domaine dans lequel il souhaite avoir avec des ceps de vigne à son nom et reçoit un premier coffret de bienvenue contenant des bouteilles du millésime en cours de commercialisation. Un médaillon à son nom est posé dans les vignes et le client reçoit un certificat de parrainage.

Tout au long de l’année, le parrain (ou « adopteur » chez Cuvée Privée) reçoit des nouvelles mensuelles de ses pieds de vignes à travers le récit du vigneron. Il est invité à venir découvrir les ceps de vigne qui portent son nom lors d’une visite du domaine. En parrainant des vignes, l’amateur de vin fait aussi partie du Club Cuvée Privée, qui donne accès à des ateliers (vendanges, dégustations…) ainsi qu’à la Boutique Privée (vente des vins des domaines partenaires à prix producteurs).

À la fin de l’année, le client reçoit 6 bouteilles du millésime suivant, personnalisées à son nom : sa cuvée privée ! 

Pas d’inquiétude sur la cuvée que vous parrainez (ou « adoptez »  avec Cuvée Privée) : tous les vins ont été soigneusement sélectionnés par le palais expert du Chef Sommelier du Bristol Bernard Neveu. Une caution de qualité !

III - Les avantages à parrainer des vignes 

Château de Pressac (Saint-Émilion Grand Cru Classé) -  Cuvée Privée - Tous droits réservés

Château de Pressac (Saint-Émilion Grand Cru Classé) - Cuvée Privée - Tous droits réservés

a)    Parrainer des vignes : l’alternative la plus abordable à l’achat d’un vignoble

S’il faut compter plusieurs millions d’euros pour acheter un vignoble, parrainer des vignes ne vous coûtera que quelques centaines d’euros… et aucun frais supplémentaire. Le parrainage (ou « adoption ») étant symbolique, vous n’aurez pas besoin de passer chez le notaire. À titre indicatif, pour un parrainage d’un an (12 bouteilles inclus) avec Cuvée Privée, les prix oscillent entre 150 et 600 euros.

Imaginez-vous parrainer des vignes au Château de Pressac (Saint-Émilion Grand Cru Classé) pour quelques centaines d’euros !  

Avec Cuvée Privée, tout est inclus dans l’expérience que vous aurez achetée au début de l’année (y compris la livraison des bouteilles à votre domicile). Et, cerise sur le gâteau, un accès exclusif à la Boutique Privée vous permet de racheter l’ensemble des vins Cuvée Privée à prix producteurs (prix pratiqués au domaine). Le calcul est vite fait !  

Une visite de clients Cuvée Privée au  Château d’Eyran  (Pessac-Léognan)

Une visite de clients Cuvée Privée au Château d’Eyran (Pessac-Léognan)

b)    Parrainer des vignes : le sentiment de propriété sans les contraintes juridiques 

Simplicité, flexibilité et immédiateté sont les maîtres-mots du parrainage de vignes. Parmi la prestigieuse sélection de Cuvée Privée, vous choisissez le domaine dans lequel vous souhaitez parrainer des vignes. Vous déterminez également la durée pendant laquelle ces ceps de vigne porteront votre nom (1 à 3 ans). En deux minutes, le tour est joué, vous voilà parrain d’un domaine d’exception.

Aucune paperasse à remplir pendant l’année, il ne vous reste qu’à profiter !

À la fin de votre période de parrainage, vous pouvez choisir de la renouveler à prix préférentiel ou de mettre fin à l’expérience.

Une visite de clients Cuvée Privée au  Château d’Eyran  (Pessac-Léognan)

Une visite de clients Cuvée Privée au Château d’Eyran (Pessac-Léognan)

c)     Parrainer des vignes : une expérience ludique permettant de prendre part à l’aventure du domaine

Parrainer des vignes dispose d’un avantage supplémentaire par rapport aux Groupements Fonciers Viticoles : un volet théorique et pratique permettant de découvrir tous les secrets de la cuvée choisie.

Chaque mois, vous serez tenu au courant du calendrier viticole par mail, au gré des anecdotes racontées par le vigneron : une belle occasion d’enrichir votre culture de la vigne (comment ça, un jeu de mots ?).

En participant si vous le souhaitez à des événements comme les vendanges et la taille ou à des dégustations, vous prendrez part à l’aventure du domaine et aurez le sentiment de mettre votre pierre à l’édifice. L’histoire du domaine et de la cuvée choisie n’aura plus de secrets pour vous !

À ces volets théoriques et pratiques s’ajoute bien sûr un volet humain. En effet, le vin prend tout son sens lorsque l’on connaît l’histoire de la famille qui le produit.

Parrainer des vignes, c’est donc :

  • L’alternative la plus abordable à l’achat d’un vignoble

  • Le sentiment de propriété sans les contraintes juridiques

  • Une expérience ludique permettant de prendre part à l’aventure du domaine

 

Aurélie Berthon