Quels vins choisir pour son repas de Pâques ?

vin chocolat

Quels vins choisir pour son repas de Pâques ?

Le dimanche de Pâques est souvent l’occasion de se réunir en famille, avec ses proches pour partager un déjeuner convivial. En cette période de confinement où le repas de Pâques risque de se faire en comité plus restreint que d’habitude, nous ne pouvons donc que vous conseiller de prendre le temps de sortir les belles assiettes, de vous mettre aux fourneaux et d’accompagner votre repas de fête avec des bons vins. 

Mais quels vins choisir pour votre repas de Pâques ? Que vous comptiez déguster du pâté, de l’agneau de Pâques, du chocolat ou tout autre mets typique de cette Fête, la réponse se trouve dans cet article. 

 

Le pâté de Pâques en entrée : quel vin peut l’accompagner ?

 

vin pâté pâques

Le traditionnel pâté de Pâques est originaire du Centre de la France. C’est un pâté en croûte qui repose sur 3 ingrédients de base : œufs durs, farce de viande (porc, veau ou agneau) relevée d’épices et d’aromates et pâte feuilletée. Cette entrée est aussi appelée « le pâté berrichon ».

Pour l’accompagner, plusieurs choix s’offrent à vous. Tout d’abord, vous pouvez choisir un vin de la Vallée de la Loire, afin de rester proche des origines de votre entrée. Dans ce cas, un vin rouge vous est recommandé. Par exemple, un Saumur-Champigny ou un Chinon rouge (comme le Chinon du Domaine Jourdan-Pichard) se marient parfaitement avec le pâté de Pâques.

Si vous souhaitez vous ouvrir aux autres régions de France, alors un Médoc (Bordeaux), un Grave (comme par exemple un Pessac-Léognan du Château d’Eyran) ou bien encore un Volnay (Bourgogne) s’accordent bien. Le plus important est de choisir un vin rouge qui ne soit pas trop lourd.

Si vous souhaitez un vin blanc, optez pour un vin de Bourgogne comme le Bourgogne Blanc du Domaine Désertaux-Ferrand, ou un vin du Val-de-Loire comme le Sancerre du Domaine Michel Girard & Fils

 Vous savez donc déjà quels vins choisir pour commencer votre repas de Pâques. 

 

Quel vin servir avec l’agneau de Pâques ?

 

vin gigot d'agneau

 

L'agneau est la viande traditionnelle servie au moment de Pâques. Selon si vous le dégustez en gigot, en carré ou bien en épaule, vous ne l’accompagnerez pas du même vin. Voici nos recommandations.

Tout d’abord, il est préférable de l’accompagner d’un vin rouge, composé de Merlot ou de Cabernet Sauvignon.

Avec le gigot d’agneau : cette partie de la viande est la plus fine et la moins forte en bouche. Il faut donc choisir un vin qui ne masque pas le goût de la chair. Un Pauillac ou un Saint-Estèphe (comme celui du Château Tronquoy-Lalande) seront alors adéquats pour déguster votre viande. Pour une viande cuite pendant 7 heures et qui sera donc plus tendre, un vin tannique de Bourgogne sera plus adapté. Dans ce cas, nous vous recommandons plutôt le Chorey-lès-Beaune du Domaine Cluzeaud, particulièrement structuré pour un vin bourguignon. 

Avec le carré d’agneau : ce morceau de viande est plus ferme que le précédent et plus gras, plus fort en bouche. Il faut alors choisir un vin un petit peu acide pour s’accorder à votre palais, mais aussi plus jeune. Ainsi, un Vallée du Rhône méridionale comme le Vacqueyras ou encore Saint-Aubin issu des Côtes de Beaune sont idéaux.

Avec l’épaule d’agneau : c’est la partie de l’agneau qui est la plus grasse, la plus ferme et la plus forte en bouche. Il faut donc choisir un vin robuste pour affronter toutes ces saveurs et textures en bouche. Un Saint-Émilion (comme le Saint-Emilion Grand Cru du Château de la Cour) sera de taille face à ce plat ou encore un vin de Corse, comme le Calvi rouge. Cependant, si vous optez pour une cuisson plus longue et plus lente, l’épaule d’agneau s’accordera davantage avec un vin fruité ou acide.

Vous savez donc maintenant quels vins choisir pour accompagner la pièce maîtresse de votre repas de Pâques. 

 

Quels vins faut-il marier avec le chocolat ?

 

vin et chocolat

Et le meilleur pour la fin...le chocolat. Car sans chasse aux oeufs ni chocolat, Pâques ne serait pas Pâques. Si la diversité des arômes présents dans le chocolat peut sembler incompatible avec celle présente dans le vin, ce dernier se marie pourtant très bien avec le chocolat, qu’il soit noir, au lait, blanc ou praliné ! Voici nos recommandations afin d’obtenir un mélange savoureux en bouche et savoir quels vins choisir pour son repas de Pâques. 

 

Avec du chocolat noir : s’il dépasse les 80 % de cacao (et qu’il tend vers l’amertume), deux directions sont alors possibles. On peut l’adoucir avec un vin doux naturel (comme le Maury par exemple) ou l’équilibrer avec les tanins d’un vin rouge. 

En effet, on retrouve des tanins dans les pépins et la peau du raisin noir, mais aussi dans la fève de cacao. Ainsi, les tanins contenus dans le vin sublimeront la puissance du cacao.

Plus le chocolat est riche en cacao, plus nous vous conseillons d’opter pour un vin rouge riche en tanins, comme un vin de la vallée du Rhône. Pour accompagner votre lapin en chocolat noir ou dessert chocolaté, choisissez donc par exemple la Cuvée Particulière du Domaine des Remizières en Crozes-Hermitage ou le Côtes-du-Rhône “Marie-Louise” du Domaine des Gravennes. 

Si vous êtes amateur de chocolats plus travaillés - comme le chocolat à l’orange par exemple -, optez pour des vins rouges forts en tanins mais un peu plus fruités, comme le Pic Saint-Loup du Château La Roque dans le Languedoc, ou même le Chinon du Domaine Jourdan & Pichard dans la Vallée de la Loire. 

 

Avec du chocolat blanc : comme il ne contient pas de cacao mais seulement de la pâte de cacao et du sucre, il est alors préférable de marier votre lapin en chocolat blanc avec un vin sec, frais, léger, comme du vin blanc d’Alsace. L’objectif est ici de trancher avec le côté sucré du chocolat en lui apportant une note de fraîcheur. Ici, nous vous recommandons particulièrement le Gewurzstraminer du Domaine Camille Braun

Les vins blancs gras bourguignons, comme le Puligny-Montrachet 1er Cru du Domaine Barolet-Pernot, pourront s’accorder avec un mélange chocolat / fruits secs.

Les vins liquoreux sont à proscrire avec du chocolat blanc, déjà très sucré. 

 

Avec du chocolat au lait : étant déjà sucré, comme pour le chocolat blanc, il est préférable de ne pas le manger accompagné d’un verre de vin sucré. Par exemple, un Riesling Grand Cru du Domaine Camille Braun en Alsace sera parfait pour savourer votre poule en chocolat au lait.

 

Avec du chocolat prali : pour ce dernier, la patine d’un Porto Tawny sera un accord parfait. Un vin blanc sec aux arômes de noix, comme un vin du Jura à base de Savagnin sera également adapté. 

 

A noter que, de manière générale, le chocolat se marie bien avec le Porto. Ce vin doux naturel est réalisé à partir de jus de raisin, auquel on ajoute une eau de vie vinique afin de stopper la fermentation. Le vin sera ensuite vieilli en fût et dévoilera surtout des arômes de fruits rouges macérés (griottes, mûres) avec des notes épicées. Avec l’âge, ces arômes se seront transformés, en pruneaux, raisins secs, et cacao, café (des arômes de torréfaction). Ce type de vin moelleux s’alliera donc très bien avec le chocolat.

Cependant une chose est sûre : le Champagne, trop acide, est à proscrire avec le chocolat. Lors de votre repas Pascal, réservez-le pour l’apéritif ou l’entrée. 

Les vins rosés sont également trop acides pour pouvoir s’allier avec le chocolat. 

 

Vous savez maintenant quels vins choisir pour votre repas de Pâques. Du pâté de Pâques, à l’agneau traditionnel et aux incontournables oeufs au chocolat, vous pourrez servir à vos invités les vins qui sublimeront le mieux votre festin pascal. Avec tous ces conseils, vous n’avez plus qu’à choisir vos bouteilles et à les déguster, avec modération bien évidemment. Belle Fête de Pâques et bonne dégustation !