Tout savoir sur les appellations viticoles

Tout savoir sur les appellations viticoles

Tout savoir sur les appellations viticoles

Il n'est pas toujours facile de s’y retrouver entre toutes les appellations et mentions sur les bouteilles de vin. En effet, chaque région a construit sa législation autour des typicités de ses terroirs, de ses crus et de ses châteaux. 

Les AOC sont les Appellations d’Origines Contrôlées. Elles ont été créées pour limiter les fraudes et garantir la qualité des vins. Les premières AOC remontent à l’année 1936, avec par exemple Châteauneuf-du-Pape et Monbazillac. Les AOC ont des aires géographiques strictement limitées accompagnées d’un cahier des charges sur les pratiques viticoles autorisées et adaptées à un terroir spécifique. Outre la zone géographique délimitée, le cahier des charges peut par exemple définir la liste des cépages autorisés, le système de taille, le rendement etc...

Les IGP sont les Indications Géographiques Protégées. Elles s'étalent sur des surfaces géographiques plus vastes et impliquent un cahier des charges moins strict. 

Enfin, une dernière appellation possible est Vin de France, qui n’a pas d’indication géographique et implique moins de réglementations. 

Voici un ‘guide’ pour comprendre toutes les subtilités et les différences entre les appellations de France et d’ailleurs. Le terme Grand Cru a-t-il la même signification à Bordeaux qu’en Alsace ? Les classements sont-ils révisés régulièrement ? Laissez-vous guider à travers un tour de France des appellations viticoles. 
 

 

La place de Bordeaux

 

La région de Bordeaux peut paraître assez complexe en terme d’appellations. Cependant, on peut diviser le vignoble bordelais en trois grandes zones en fonction de l’estuaire de la Gironde qui se sépare avec la Dordogne et la Garonne. 

L’AOC Bordeaux est une appellation régionale présente sur tout le département de la Gironde. C’est l’une des appellations les plus importantes de France en terme de superficie. Les vins appelés ‘Bordeaux’ et ‘Bordeaux supérieur’ (dont le cahier des charges est plus strict, impliquant notamment des vignes plus âgées et un élevage du vin plus long) peuvent produire des blancs, des rouges ou des rosés à partir de différents cépages.  

La première zone, la Rive Droite, se trouve au nord de la Dordogne. Ses principales appellations sont Saint-Émilion et Pomerol.

Saint-Émilion se distingue par sa grande variété de sols qui font de cette appellation un terroir unique. Les Saint-Émilion et Saint-Émilion Grand Cru font l'objet d'une Appellation d'Origine Protégée mais pas d'un classement. Le classement officiel des Châteaux de Saint-Émilion comporte trois catégories : Grand cru classé,  Premier grand cru classé B, Premier grand cru classé A. Celui-ci a été créé en 1955 et est révisé tous les dix ans. Les Châteaux peuvent donc accéder à un meilleur classement - comme le Château de Pressac qui a fait son entrée en tant que Grand cru classé en 2012 - mais ils peuvent aussi rétrograder. Les enjeux commerciaux sont tels que les révisions du classement font souvent l'objet de poursuites judiciaires. La qualité et la constance des vins sont primordiales pour rester dans les meilleurs, mais la qualité d'accueil, les investissements faits pour la pérennité du vignoble ainsi que pour l'environnement sont maintenant également pris en compte.

Entre la Dordogne et la Garonne se trouve la vaste appellation de l’Entre-Deux-Mers. Elle produit principalement des vins blancs secs et fruités à partir du cépage Sauvignon Blanc.  

Enfin, au sud de la Garonne, c’est la Rive Gauche, avec le Médoc au nord de la ville de Bordeaux et les Graves au sud. L’AOC Haut-Médoc dans la grande zone du Médoc comprend des appellations communales prestigieuses comme par exemple Pauillac, Margaux ou encore Saint-Julien. Certains Châteaux font également partie d’un classement de crus datant de 1855 avec différents rangs en fonction des qualités. Les 5 premiers crus classés sont les Châteaux Latour, Lafite Rothschild, Margaux, Mouton Rothschild et Haut-Brion. Contrairement au classement des Saint-Emilion, le classement des crus de la rive gauche date de 1855 et n’est pas révisable !

Toujours sur la rive gauche, plus près de l'agglomération bordelaise, s’étendent les Graves. Pessac-Léognan y est l’appellation la plus réputée. Elle a été créée officiellement par l’INAO en 1987 seulement. La qualité de ses vins rouges, souvent plus légers que ceux d'autres appellations bordelaises voisines, et de ses vins blancs est reconnue. Certains sont même des crus classés. Si vous avez adopté des vignes au Château d’Eyran, celles-ci sont situées sur cette fameuse appellation. 

 

Pour résumer, il existe 2 grands classements à Bordeaux : celui de Saint-Emilion - qui a été créé en 1955 et qui est révisable tous les 10 ans - et celui du Médoc et Sauternes - qui a été créé en 1855 par la Chambre de Commerce pour dresser une liste des meilleurs vins rouges du Médoc et des meilleurs vins blancs de Sauternes. Les châteaux présents dans le classement sont appelés ‘crus classés’. Il existe un débat permanent sur la qualité qui évolue au fil des années car le classement est très rarement révisé. 

Pour mettre en avant les autres Châteaux et les autres communes du Médoc qui souffraient de la prédominance des Crus classés, la dénomination de "Cru bourgeois" a aussi été créée. Moins immuable, elle est remise en question à chaque millésime présenté par un château. 

 

Carte du vignoble bordelais

 

 

Les terroirs de Bourgogne

 

A Bordeaux, c’est le nom du domaine ou du château qui est mis en valeur sur l’étiquette. En Alsace, c’est le cépage, et en Bourgogne, c’est le terroir qui est mis en avant. L’objectif est de pouvoir relier un vin à son lieu de production exact. Les bourguignons ont même inventé la notion de ‘climat’ qui, plus précis encore que l’appellation, permet de connaître la parcelle d’où est issue la cuvée. Les climats prestigieux de Bourgogne, reconnaissables aux murets de pierre qui les entourent, ont aussi été récemment classés au Patrimoine Mondiale de l’UNESCO. 

Il existe 4 grands types d’appellations pour les vins de Bourgogne :  

  • Tout d'abord, les vins d’appellation régionale se trouvent sur l’ensemble de la Bourgogne viticole. L’AOC Bourgogne figure sur l’étiquette et peut être précisée par d’autres mentions, par exemple AOC Bourgogne Aligoté ou AOC Crémant de Bourgogne. Cette dénomination représente plus de la moitié de la production viticole bourguignonne. 

  • Ensuite viennent les vins d’appellation communale. Il existe 44 appellations "Village" réparties sur toute la Bourgogne. Elles permettent aux producteurs de mettre en avant les spécificités de leur village, au-delà de la région de production. Vous trouverez ainsi Aloxe-Corton, Gevrey-Chambertin ou Vosne-Romanée. Le Domaine Barolet-Pernot d’où provient votre cuvée Saint-Romain (du village du même nom) appartient à cette catégorie. Un tiers de la production viticole y est consacrée.

  • A l’intérieur des appellations communales, certaines parcelles sont mises en avant par des appellations Premier Cru et Grand Cru. On désignera ainsi un Premier Cru par le nom de l’AOC communale, la mention “Premier Cru” puis le nom du climat (de la parcelle) dont est issue la cuvée. C’est le cas par exemple du Puligny-Montrachet Premier Cru "La Garenne" du Domaine Barolet-Pernot. 

  • Les Grands Crus ne représentent que 1% de la production et ne concernent que les parcelles de quelques hectares au sein d’un climat unique. Ce sont des vins d’une qualité toujours exceptionnelle avec des noms qui vous diront sûrement quelque chose comme Romanée-Conti ou Corton-Charlemagne Grand Cru. 

 

La Bourgogne compte ainsi 83 appellations avec des niveaux d’exigence de production différents selon le prestige des appellations (exemple : vendanges manuelles obligatoires).  

Pyramide des AOC de Bourgogne

 

Les crus champenois et alsaciens

 

Toutes les régions viticoles françaises ont adapté le fonctionnement de leurs appellations à leurs particularités. On peut rassembler les régions en fonction de leur similitudes. Par exemple, la Champagne possède comme la Bourgogne des Premiers et des Grands Crus. L’Alsace, en revanche, ne possède que des Grands Crus.

En ce qui concerne la Champagne, le vignoble est réparti en 4 grandes régions : la Montagne de Reims, la Vallée de la Marne, la Côte des Blancs et la Côte des Bar.

L’AOC Champagne correspond à des vins effervescents blancs ou rosés élaborés suivant la méthode champenoise. En Champagne, contrairement à la Bourgogne, les Premiers et Grands Crus ne sont pas de petites parcelles mais des communes entières. 17 villages bénéficient historiquement de la dénomination Grand Cru et 44 villages de la dénomination Premier Cru. 

La grande particularité de la Champagne est sa tradition d’assemblage. Un Champagne peut être un assemblage de différents cépages, différents millésimes et différentes communes situées parfois à plusieurs dizaines de kilomètres de distance. L’AOC Champagne est très étendue. Un Champagne Premier Cru peut également être l’assemblage de raisins issus de plusieurs communes différentes classées Premier Cru, comme c’est le cas pour le Champagne Marie Forget qui rassemble 5 villages Premiers Crus de la Montagne de Reims.

Carte du vignoble champenois

 

Reconnue depuis 1962, l’AOC Alsace représente aujourd’hui plus de 70% de la production de la région, dont 90% des vins sont blancs. En Alsace, pas d’AOC communales, juste des lieux au sein de l’AOC Alsace qui sont mis en avant pour leur terroir exceptionnel : les Grands Crus d’Alsace. Une cuvée peut prétendre à l’appellation Alsace Grand Cru, seulement si elle est composée de Riesling, Gewurztraminer, Pinot Gris ou Muscat. Vous trouverez sur l’étiquette le nom du Grand Cru et son cépage. Le Domaine Camille Braun propose par exemple un Riesling Grand Cru Pfingstberg. Le Cépage est le riesling et Pfingstberg est le lieu-dit classé Grand Cru.

 

Des mentions complémentaires donnant des indications sur la sucrosité du vin peuvent aussi être ajoutées sur les étiquettes avec les termes ‘Vendanges Tardives’ ou ‘Sélection de Grains Nobles’. 

Carte du vignoble alsacien

 

La diversité des appellations françaises sur le reste du territoire

 

Le Val de Loire, le Languedoc et les Côtes du Rhône, trois autres grandes régions viticoles françaises, partagent la particularité de ne pas avoir de Premiers et de Grands Crus. 

La région du Val de Loire comprend 4 grandes sous-régions : Pays Nantais, Anjou Saumur, Touraine et Centre. A la différence de la plupart des autres régions françaises, le Val de Loire ne possède pas d’appellation régionale générique. Cependant, il existe une IGP Val de Loire, qui couvre toute la région. De nombreux cépages sont autorisés dans la Loire, mais les plus utilisés sont le Cabernet Franc, le Chenin Blanc, le Sauvignon Blanc et le Muscadet. 

Les AOC de la Loire sont donc des AOC communales. Le Domaine Jourdan & Pichard fait parti de l’AOC Chinon qui se trouve en Touraine où le Cabernet Franc est obligatoire pour les vins rouges. 

Il en est de même pour d’autres appellations communales comme Sancerre qui se trouve dans la zone Centre du Val de Loire et où l’on produit des vins blancs emblématiques avec du Sauvignon Blanc uniquement. Le terme "communal" ne se limite pas forcément à un seul village. L’appellation Sancerre s’étend par exemple sur 14 communes, dont celle de Chavignol où se trouve le Domaine Michel Girard et fils. C’est la seule commune française qui porte sur son territoire une AOC viticole et fromagère ! On parle d’appellation communale pour la distinguer des appellations régionales qui s’étendent sur toute une région et des premiers et grands crus.

 

Carte des vignobles du Val de Loire

 
 

Le Languedoc est la région avec le plus d’IGP en France. Les vins y sont souvent étiquetés ‘Pays d’Oc’. Les règles à suivre en ce qui concerne la production y sont moins strictes qu’ailleurs et beaucoup de cépages sont autorisés. 

L’AOC Languedoc s’étend de la frontière espagnole jusqu’aux portes de Nîmes et couvre le vignoble de toutes les aires d’appellations contrôlées du Languedoc-Roussillon. 

Au sein de l’AOC Languedoc, il existe 36 appellations et dénominations qui ont leur propre spécificité. L’AOC Pic Saint-Loup qui se situe entre les départements de l’Hérault et du Gard, a été reconnue par le comité national de l’INAO en 2016. Auparavant, ses vins portaient l’appellation AOC Languedoc - Pic Saint-Loup. Ainsi, le panorama des appellations change, notamment pour mettre en valeur certains terroirs et récompenser les efforts de leurs producteurs. Le Château La Roque appartient à cette appellation et est fier de cultiver les cépages typiques du sud de la France comme la Syrah, le Grenache ou le Mourvèdre. 

Dans les années 1980-1990, les appellations du Languedoc étaient perçues comme peu qualitatives car les domaines donnaient priorité à la quantité. Cependant, une réelle évolution apparaît depuis quelques années. Le vignoble languedocien est notamment le premier en terme de vins biologiques et ne cesse d’innover dans ce domaine. 

Carte du vignoble du Languedoc-Rousillon

 

Les Côtes du Rhône s’étendent de Vienne à Avignon, en se divisant en deux avec les Côtes du Rhône septentrionales au nord de Valence et les Côtes du Rhône méridionales au sud de Montélimar. 

La majeure partie des vins des Côtes du Rhône septentrionales proviennent des plus prestigieuses et des plus petites appellations de la région. Côte-Rôtie, Condrieu, Hermitage ou Crozes-Hermitage en font parti. Le Domaine des Remizières produit deux de ces appellations. 

Dans la zone méridionale, on trouve également des crus prestigieux comme par exemple Châteauneuf-du-Pape au nord d’Avignon. 

L’appellation régionale ‘Côtes-du-Rhône’ représente cependant plus de la moitié de la production totale. Elle possède donc un pouvoir important dans la région car elle domine en terme de superficie et de volume.

 

Carte des Côtes du Rhône

 

 

Les différences avec les autres pays

Chez nos voisins européens

La France n’est pas la seule à posséder des réglementations concernant les appellations : il y a aussi des normes européennes. 

En Italie, les appellations sont appelées DOC ou DOCG, ce qui correspond aux AOC françaises. Il existe aussi les IGT, qui sont les IGP françaises. Les seules différences sont les mentions ‘Classico’ qui signifient que le vin provient de la zone historique de l’appellation et qui correspondent souvent aux meilleurs vins. Puis, la mention ‘Riserva’ qui implique un temps d’élevage (vieillissement du vin) plus long et un degré d’alcool plus élevé. 

 

En Espagne, les AOC sont nommées DO ou DOCa pour les plus prestigieuses comme la région du Priorat et de la Rioja. Différents termes pour l’élevage sont aussi mis en place en allant du minimum au maximum de Joven, Crianza, Reserva et Gran Reserva. Les mentions officielles attestant de l’élevage du vin n’existent pas en France et c’est au producteur de choisir la façon dont il communique à ce sujet. 

L’Espagne a aussi une spécificité que sont les Vinos de Pago. Ce sont des vins qui proviennent d’un seul vignoble et qui, en comparaison avec la France, peuvent être définis comme des Crus. 
 

Dans le reste du monde

En-dehors de l’Europe, l’étiquette met en avant le cépage utilisé et la région de production, et non le terroir et les AOC.

Voici deux étiquettes de vin issus du même cépage, le chardonnay. L’une provient de Bourgogne en France et l’autre de Californie aux Etats-Unis. 

  • La première expose l’Appellation d’Origine Contrôlée 'Chablis Premier Cru' mais ne fait pas apparaître le cépage. Celui-ci est sous-entendu car le cahier des charges de l'appellation Chablis n'inclut que des vins produits entièrement à partir de Chardonnay. L’étiquette fait donc appel aux connaissances du consommateur. L'AOC est mise en avant avec la mention Premier Cru qui montre que le vin est issu des meilleures parcelles de Chablis qui jouissent d'un terroir et d'une exposition idéaux. Ici, en l'occurence, le terme 'Montée de Tonnerre' se réfère au lieu-dit classé Premier Cru dont est issu le vin.

etiquette chablis

 

Au contraire, aux Etats-Unis, et dans la majorité des pays du Nouveau Monde (hors Europe), les étiquettes mettent en avant les cépages. La notion de terroir y est beaucoup moins importante. 

  • Ici, il s'agit d'une étiquette d'un Chardonnay provenant de la Napa Valley en Californie. Il est spécifié que le vin a été élevé en barrique, ce qui est typique des vins blancs californiens. En effet, ils ont souvent des notes boisées liées au fût de chêne comme la vanille, le caramel ou encore la noix de coco. Contrairement à la Bourgogne, le nom du domaine est davantage mis en valeur que la région de production alors qu'il s'agit de la région la plus prestigieuse des Etats-Unis. 

wine label napa

 

Pour conclure 

Chaque région viticole a choisi un fonctionnement de ses appellations adapté à son terroir et à ses producteurs. Les vins de Bourgogne s’expriment à l’échelle de la parcelle alors que Bordeaux met en avant et classe ses Châteaux. La Champagne, pour laquelle l’assemblage des cépages et des terroirs est une tradition, préfère une seule grande AOC ponctuée de premiers et grands crus. 

Les appellations ne sont pas de simples mentions informatives, elles sont protégées par la loi. En Europe, elles sont le premier critère qui définit le prix d'un vin. S'il peut exister une grande diversité au sein d'une même appellation, le cahier des charges imposé (cépage, élevage..) ainsi que les méthodes traditionnelles qui y sont employées créent assurément une typicité commune.
 

Share a Comment